Le design scandinave

Un peu d’inspiration pour un nouveau projet !!

J’ai eu un nouveau client suite à mon premier avis positif avec  www.starofservice.com …. et je dois dire que je vais me régaler…Il veut que je lui refasse son salon très classique et un peu vie

illot, dans un style épuré et chaleureux, aux couleurs douces….soit en plein dans le design scandinave que j’adore.Collection-déco-style-scandinave-printemps-été-2014-La-Redoutedeco-maison-du-monde-design-scandinavedesign-scandianve-718x400design-scandinavemeubles-scandinavesmeubles-vintage-chouette-fabrique-1tinywater-rue-0094

Le mobilier scandinave se caractérise par des lignes simples, pures, sans fioritures. Les lignes droites sont souvent utilisées.

Pour les tonalités, le style scandinave mise sur le blanc et les couleurs claires. Sur les murs, au sol, tout doit être sobre et de préférence blanc, gris ou beige.

Les intérieurs scandinaves n’oublient pas pour autant les touches de couleurs, inspirées par la nature.

Le bois est le matériau incontournable du style. Il est utilisé partout dans la maison.

Publicités

Quelques inspirations pour une salle de bains

Vos avis sur StarOfService sont utiles !

Je travaille sur une décoration de salle de bains avec un budget limité et une volonté de la part de mes clients de naturel et de chaleureux …Ikea reste une bonne base, à compléter avec des accessoires plus luxueux…Résultats dans 3 mois !!

Et oui pour répondre aux commentaires sur un post précédent, ceci est mon PREMIER contrat signé avec StarOfService…Merci pour vos avis et commentaires

Les formations pour devenir decoratrice

École_Boulle_4.JPG

Avec le boom de la décoration, les écoles et les formations foisonnent, mais toutes ne se valent pas. Si vous vous souhaitez vous orienter dans cette direction, c’est le moment de faire le point sur les différents métiers déco qui existent et sur les écoles les mieux placées pour vous offrir la formation adéquate. Explications.

Pour une formation en architecture ou décoration intérieure à Paris

Un certain nombre d’écoles d’architecture intérieure ont une réputation qui n’est plus à faire : c’est le cas à Paris de l’Ecole Boulle qui s’intègre sur dossier et offre une formation en 2 ans. Son grand atout : c’est un établissement public donc gratuit ce qui n’est pas le cas de nombreuses écoles. Penninghen par exemple est une école privée qui propose une année de préparation intégrée avec un concours à l’issue de cette première année. Les frais de scolarité s’élèvent à 5 000 euros la première année et augmentent de 1000 euros chaque année. Il faut donc avoir largement prévu son financement en amont ! Camondo, privée également est la plus sélective car on l’intègre sur concours. Les frais s’élèvent à 7 000 euros par an.

Pour une formation en architecture ou décoration intérieure en province

L’IDAE à Bordeaux s’effectue en deux ans et la MJM Graphic Design à Rennes, Nice, Paris et Strasbourg en trois ans. Ces écoles dispensent une formation reconnue par l’Etat et le montant de la scolarité reste élevé : 7000 euros pour la MJM Graphic Design. Enfin à Rennes, on retient l’IFFDEC qui propose des Bac+2 ou 3 avec obtention de BTS dans des domaine tels que l’architecture d’intérieur et la décoration intérieure mais aussi la tapisserie d’ameublement ou le design d’espace.

Faire une reconversion professionnelle dans la décoration

Pour ceux qui souhaitent changer de métier et veulent se reconvertir dans la décoration, la formation continue permet d’accéder à des formations tout en continuant à travailler. Un cursus existe à l’Ecole Boulle et les nombreuses Chambres de Commerce proposent des formations. A Paris notamment, l’Ecole Grégoire Ferrandi assure une formation en décoration, Formadéco.

Enfin, pour ce qui concerne les nombreuses formations à distance, du fait de leur volume, il est préférable d’enter en contact avec ceux qui les ont suivis et en sont sortis avec un diplôme.

Avis sur le site StarOfService

 

Avis et évaluations de StarOfService

Pour débuter mon activité, je me suis basée sur mes amis, mes relations, les amis de mes relations…et ainsi de suite.

Je souhaiterai cependant augmenter mon nombre de clients.

J’ai commencé a communiquer sur les réseaux sociaux…et au gré de mes peregrinations, je suis tombée sur plusieurs plateformes dont www.StarOfService.com Je me suis inscrite hier pour tout vous dire car elle ne demande pas d’abonnement et leur adhesion n’est pas contractuelle. Quel est votre avis sur starofservice ?

Je souhaiterai avoir de vrais retours sur ces plateformes entre professionnels et particuliers. Est-ce que StarOfService marche ? Avez-vous déjà testé ? Avez-vous un avis sur StarOfService ?

Comment optimiser son fonctionnement, comment tirer profit au maximum…bref tous les conseils pour utiliser StarOfService sont les bienvenus !

215H

Auto-entrepreneuse en 2016

images (1)

2016 : une année de consolidation avec des seuils de CA maintenus.

L’année 2016 s’annonce comme une année paradoxale pour les auto-entrepreneurs. Contrairement aux autres années précédentes, qui ont apporté leur lot de bouleversements, le régime de l’auto-entrepreneur ne devrait subir que des modifications marginales en 2016. En particulier, les seuils légaux de chiffre d’affaires auxquels sont soumis les auto-entrepreneurs, soit 82 200€ pour les activités de vente et assimilées et 32 900€ pour celles de prestations de services, demeureront inchangés. Pour rappel, ces seuils ne sont désormais réactualisés que tous les trois ans. Les seuils actuels ayant été fixés en 2014, ils ne seront donc à nouveau modifiés qu’en 2017.

L’auto-entrepreneur devient micro-entrepreneur.

La modification majeure ne concerne en réalité pas le contenu même du régime de l’auto-entrepreneur, mais elle est d’ordre terminologique. L’appellation « auto-entrepreneur » cessera, en effet, d’exister, pour être remplacée par celle de « micro-entrepreneur ». Certains organismes publics, en particulier l’INSEE, dans ses statistiques relatives aux créations d’entreprise, ou encore la DILA (Direction de l’information légale et administrative), qui gère le site internet « Service-public.fr », ont d’ores et déjà anticipé ce changement d’étiquette et commencé à utiliser cette appellation nouvelle dès cette année. Il est permis de regretter cette disparition, car « auto-entrepreneur » est une belle expression, qui est parvenue à associer deux idées séduisantes en une seule : celle d’autonomie et celle d’entreprise.

Un régime attaqué, réformé, rebaptisé, mais qui a la vie dure !

L’auto-entrepreneur, c’est celui qui prend son destin en main en créant sa propre activité. Le terme « micro-entrepreneur » est à l’inverse peu évocateur et, somme toute, assez technocratique. En réalité, ce choix terminologique est avant tout politique : il permet de donner un gage aux représentants des secteurs d’activité traditionnels, spécialement aux artisans, qui peuvent se targuer d’avoir « eu la peau » du régime de l’auto-entrepreneur, contre lequel ils se sont battus bec et ongle dès l’origine, alors même qu’ils ne sont jamais parvenus à le faire disparaître. Car l’essentiel est là, en effet : même si le régime de l’auto-entrepreneur s’est quelque peu complexifié – notamment par la suppression de la dispense d’immatriculation par la loi Pinel du 18 juin 2014 – et a perdu une partie de sa singularité, il est sorti relativement indemne des nombreuses épreuves – notamment législatives – qu’il a subies. Il s’est même renforcé, au point de devenir, en quelque sorte, un modèle pour l’ensemble des régimes d’entreprise. C’est un vainqueur au visage masqué ! C’est dire que l’inquiétude de nombreux auto-entrepreneurs, liée à la disparition de l’auto-entreprise au profit de la micro-entreprise, n’a pas lieu d’être.